Long séjour à l’île de Paques 4

7 au 9 mai 2013

Le vol Papette/ Ile de Pâques a été le plus horrible de tous les vols que Vianney et moi avons fait dans toute notre vie. Les turbulences ont commencés dés le décollage sous une pluie diluvienne et ne se sont plus jamais arrêtés.

Se concentrer sur un film était totalement impossible tellement cela bougeait et lorsque nous avions le malheur de nous endormir, nous étions réveillés 5 minutes plus tard par un mouvement incontrôlé de l’appareil. Malgré l’avion dernier cri, les paroles rassurantes et habituées de l’équipage; je déconseille ce vol à toute personne qui ne craindrait qu’un peu l’avion.

Fatigués  mais sains et saufs, nous sommes arrivés à l’île de Pâques pour un séjour qui durera 10 jours!

Nous sommes accueillis sous la pluie mais avec des colliers de fleurs.

Nous sommes accueillis sous la pluie mais avec des colliers de fleurs.

 

Lorsque nous avons annoncé à notre hôte (Jérôme, français très sympa) que nous restions 10 jours (nous n’avions réservé que pour 2 nuits chez lui, histoire de voir comment c’était), je peux vous dire ,qu’il était surpris. Les séjours ne durent généralement pas plus de 2 jours, 5 jours grand maximum. 10 jours, c’est une surprise pour tout ceux à qui nous l’annonçons.

La durée de notre séjour n’est pas vraiment un choix mais plutôt une conséquence des avions peu réguliers qui desservent l’ile. Sans rentrer dans les détails d’ordres pratiques, ma maman et mon neveu, Noé, nous rejoignent sur cette île perdue. Eux venant de France et nous de Polynésie, le seul moyen de nous croiser était que nous arrivions 5 jours avant eux sur l’ile.

L’ile étant petite (166km2) et le nombre de sites a visiter limités, nous ne voulions rien faire d’important avec que la nouvelle troupe nous rejoigne.

Heureusement, les touristes et habitants de l’ile de Pâques ont été tellement gentils que nous ne nous sommes jamais ennuyés (malgré l’absence de tous magasins, cinémas, bowling, mini-golf… et toutes autre activités qui vous viendraient à l’esprit).

Nous avons passé beaucoup de temps à préparer le panneau de bienvenue pour l’arrivée de Michèle. Théandre a fini par faire tous les contours de lettre mais le coloriage fut beaucoup plus compliqué, il n’en a finalement rempli que 2.

 

Préparation du panneau, heureusement que nous avons commencé 5 jour à l'avance

Préparation du panneau, heureusement que nous avons commencé 5 jour à l’avance

 

Nous avons également beaucoup, beaucoup marché. Malgré un temps peu claimant.

Cela n'a pas duré très longtemps, c'est déjà ça.

Cela n’a pas duré très longtemps, c’est déjà ça.

 

Notre premier Moai, en plein centre ville

Notre premier Moai, en plein centre ville

Mais surtout, nous avons rencontré énormément de personnes et avons eu l’occasion de beaucoup, beaucoup parlé.

Aucune occasion ne fut laissé de côté pour discuter. Pour ceux qui me connaissent et qui serait étonné d’un tel comportement; sachez que je change et que lorsque vous passez 10 jours sur une île ou seul 6000 habitants cohabitent, vous avez beau aimer votre famille, vous êtes ravis de rencontrer d’autres personnes.

– goûter des empesadas au café jouxtant l’hôtel

DSC05827

Ce fut l’occasion de rencontrer un couple de français dont l’un deux est guide. Il a du parcourir le monde entier ce qui nous a permis de discuter très, très longtemps de nos prochaines destinations. Pour ceux qui s’inquiétaient du sort de notre descendance, je vous rassure, il était très occupé…

... à regarder quelque chose

… à regarder quelque chose

 

... une pelleteuse

… une pelleteuse

 

– chercher un hôtel plus proche du centre ville pour éviter à ma maman de marcher 20 minutes pour aller en ville.

Aucune photo pour illustrer mais nous y avons appris que cette île avait une école Montessori. Détail important pour la suite.

 

– manger une glace au « port »

DSC05774

Le "port"

Le « port »

Nous y avons appris que le meilleur centre de plongée était juste à côté (vu la taille de la ville, cela ne pouvait qu’être à côté) et que le frère de propriétaire avait plongé avec le commandant Cousteau, lui-même! Nous en avons profité pour réserver lorsque ma mère serait parmi nous.

– Le petit déjeuner avec Jérôme, le propriétaire. En réalité, il n’est pas le propriétaire car ici aucun étranger ne peux posséder quelque chose. Seuls les Rapa Nui, les habitants historiques de l’île ont le droit. Malgré que l’île soit chilienne, même les chiliens ne peuvent rien prétendre à quelque chose.

C’est d’ailleurs comique car les Rapa Nui gagnent très, très, très bien leur vie. Ils ne reçoivent aucune aide du Chili mais ils ne payent aucun impôt et possèdent quasiment tous 2 ou 3 cabanes en locations. Si vous calculez que la chambre vaut en moyenne 100€ et que la plupart sont guides au même prix la journée, vous obtenez des salaires qui dépassent allègrement les 10 000€ par mois (mais nous reviendrons la dessus dans un autre article)

Pour en revenir au comique de la situation est que les seuls Chiliens qui viennent sur l’île, sont ceux qui viennent pour effectuer les tâches considérées ingrates que les Rapa Nui ne veulent plus faire: ménage, travaux, cuisine… Et bien entendu, les Chiliens sont la cause de tous les maux (qui sont peu nombreux) de l’île. Les Rapa Nui se battent en ce moment pour que des visas de travail soit obligatoire pour eux. Un peu comme si les Parisiens demandaient qu’un visa de travail soit accordé aux habitants de Saint Denis!

Bref, les discussions avec Jérôme se sont révélées très intéressantes et il nous a poussé à aller visiter la grotte juste en face où nous pouvons voir les dessins d’époque de l’homme oiseau. (j’y reviendrai aussi dans un autre article).

Maintenant que je vous l'ai dit, voyez vous l'homme oiseau?

Maintenant que je vous l’ai dit, voyez vous l’homme oiseau?

 

Phot peu intéressante mais qui me rappelait les pancakes Rocks de Nouvelle-Zélande

Phot peu intéressante mais qui me rappelait les pancakes Rocks de Nouvelle-Zélande

 

DSC05881

 

Mais nous avons aussi passé du temps à ne rien faire, juste nous détendre dans cette île où nous paraissons la plupart du temps, complètement abandonné.

Par contre, il y a des parcs partout

Par contre, il y a des parcs partout

 

Ne vous fiez pas aux vêtements pour savoir le jour. Nous portons souvent les mêmes vêtements

Ne vous fiez pas aux vêtements pour savoir le jour. Nous portons souvent les mêmes vêtements

 

DSC05812 DSC05804

Nous avons également fait quotidiennement (plus ou moins sérieusement) du sport sur les nombreuses machines mises à disposition.

DSC06045 DSC05837

 

Et une de nos meilleures occupations…

 

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

4 thoughts on “Long séjour à l’île de Paques

  1. Reply Céline Mai 21,2013 7 h 43 min

    Une école Montessori sur une si petite île, c’est marrant! Théandre est trop chou, surtout qd il s’habille tout en rouge rouge rouge!
    Sinon, c’est vrai que ce soit une surprise de lire qu’Aude sympathise avec tout le monde et n’importe qui! Tu leur parles en quelle langue d’ailleurs? Espagnol?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  2. Reply Alex Mai 21,2013 9 h 21 min

    Aude, tu sympathises?? comme quoi un tour du monde peut changer les gens lol. en meme temps tu as du sympathisé façon interrogatoire…
    En tout cas contente de vous retrouvez sur le blog, ça datait!
    bisous à vous 3!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    • Reply Vianney Mai 22,2013 3 h 19 min

      Oui, je symptahise! et plus que vous ne le croyez. Sinon, l’île est très, très francophone alors les échanges se font très souvent en français mais cela peut aussi être en anglais ou en espagnol. Car, malgé l’accent chilien mon espagnol n’est pas si mauvais. En réalité, l’espagnol c’est quand même pas super compliqué, même Vianney qui a fait allemand arrive à discuter. C’est pour dire.

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 0 (from 0 votes)
  3. Reply Michele Sweerts Mai 25,2013 18 h 10 min

    Heureusement que je n’etais pas avec vous dans l’avion! J’aurais du revenir a la nage….

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Leave a Reply