La ballade des daltons 1

En raison d’une erreur technique, cet article n’a pas été publié dans les temps. Désolé, pour ceux qui espéraient que nous arrêtions de parler de l’île de Pâques. Je vous promets dés demain, le lieu changera.

 

Tagada Tagada voila les daltons ! C’est à peu prêt ce que notre ballade à cheval aurait pu être

Aujourd’hui, nous avons décidé de faire une ballade à dos de cheval (c’est plus pratique) dans la campagne de Rapa Nui. Pour ceux qui n’aurait pas suivi, c’est  de l’ile de paques que nous parlons.

Donc, vers disons 10 heures, oui c’est bien, 10h, notre guide viens nous chercher. C’est un Rapa de chez Rapa. Nous sommes dans son hacienda au milieu de l’ile et en moins de deux nous voici tous en selle (pour la plupart faites maison j’en suis sure). Michèle en tête, suivi du couple Aude/Noé, et je ferme la marche avec Théandre

 

07-DSC07103

 

 

 

 

21-526

 

03-DSC07051

 

 

Nous voici en selle pour deux heure de détente dans un calme absolu, enfin presque, entre Michèle avec les « Au secours, mon cheval veut me mordre », Théandre et Noé « J’ai mal aux fesses ! ». Heureusement avec Aude nous relevons le niveau et nous nous abstenons de tout commentaires. Nous passons à travers champs, sur des routes et pouvons admirer toute la beauté du paysage, de l’arrière pays Pascuan ! Le tout a des allures d’Auvergne.

Sur toute l’île, nous avons eu la joie de voire des chevaux en liberté, et nous en revoyons encore. De temps a autre, certaines bêtes mangent une plante aux vertues disons mortelle et ça sent le cadavre quand l’on passe trop près. Tout ces chevaux ne sont pas sauvages, enfin si, enfin non. Ils ont tous un propriétaire, étants marqués sur la fesse droite du sceau de leur maison. Par contre, je ne sais pas si ils reçoivent la visite du comte tous les jours. Ils sont plus sauvages qu’autre chose, et n’on pas de limite de territoire, nous les avons vu en ville sur le terrain de football et plus encore.

1-DSC07117

Tout ça pour dire que nous arrivons au 7 Moaïs, sur l’ahu Akivi.  Cet ahu et ces Moaîs on une particularité, c’est qu’ils ne sont pas comme les autres tournés vers l’intérieur des terres pour veiller sur le village. Je ne sais plus si j’en ai parlé, mais les moaïs sont toujours tournés vers l’intérieur des terres, face au village pour veiller sur eux et les protéger avec leur force, le Mana. Bref, ces 7 Moaïs sont eux tournés plus vers l’océan. Ils seraient en lieu et place orientés vers la terre originelle, les Iles de la Polynésie française, et serait un hommage aux 7 explorateurs qui seraient venus pour le compte du roi Hotu Matua suite a une vision d’une terre au milieu de l’océan. Bon, comme tout les autres Moaïs, ils ont étés renversée lors de la bascule vers le culte de l’homme-oiseau.

Nous repartons sur nos fidèles destriers, en route pour… le retour à la case départ. Les cris et les pleurs de mal aux fesses se fonts de plus en plus forts ! Je les comprends les pauvres petits, ils sont assis sur le devant de la selle, et la mienne ressemble plus a un casque de conquistador qu’a autre chose. De retour a l’hacienda, descente de cheval et direction le déjeuner en ville a Hanga roa sur le bord de mer.

27-600

Nous finirons la journée par une petite ballade en ville  a pieds avec une pause café dans le mini port/marina d’Hanga Roa.

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 3.0/5 (1 vote cast)
La ballade des daltons, 3.0 out of 5 based on 1 rating

One comment on “La ballade des daltons

  1. Reply Ronald Mai 30,2013 21 h 35 min

    Que de photos! Les vues sont superbes. Ces statues Moaïs ont l’ air immenses. J’imagine bien que les fesses de vos Aventuriers en herbe ont du souffrir et les vôtres aussi. J’aime tellement tout les petits commentaires historique que j’espère me souvenir. Bisous a vous trois. Anne

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Leave a Reply