Petites histoires à Chillàn 5

25 mai

Chillàn est une petite ville sympathique qui n’est pas pour autant forte intéressante. Voici des petites histoires des choses qui nous ont marquées.

 

Histoire de visites

Sa localisation est parfaite pour un stop d’une journée. Nous sommes arrivés la veille au soir et nous repartons demain. Entre temps, nous nous sommes jurés de faire tout ce que l’office de tourisme suggérait à faire dans la ville, c’est à dire 3 choses.

Nous avons eu la chance de découvrir cette gigantesque cathédrale. Aucune idée de l’histoire mais elle était vraiment « différente ». Vu que l’intérieur est plus que minimaliste, ce fut l’occasion idéale de donner les rudiment de sa religion à Théandre à travers l’explication du chemin de croix. Et oui, il faudra bien qu’il aille au catéchisme lorsque nous reviendrons (et peut être même au scout, qui sait).

Extérieur

Extérieur

 

L'intérieur, vu de l'entrée

L’intérieur, vu de l’entrée

L'intérieur vu du fond

L’intérieur vu du fond

 

 

Le deuxième endroit est une école qui était fermée lorsque nous  avons voulu y aller et la troisième est l’histoire qui suit.

 

Histoire de marché

Les marchés, cela nous connaît et cela nous lasse, un peu. Cependant, vu qu’il est considéré comme un incontournable de la ville, nous y avons fait un tour. Nous avons été surpris de sa différence et surtout de ce qu’il offrait. Nous ne parlons pas ici d’un vulgaire marché de victuailles, nous parlons d’un marché ou tout se vend, sous toutes ses formes et pour tout le monde.

Plein, plein, plein de saucisses pour Théandre:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Histoire de chaussures (ma préférée)

Vous comprendrez vite que visiter la ville s’est révélé assez rapide, nous avons donc eu le temps de vaquer à d’autres occupations; notamment acheter de nouvelles chaussures pour notre petiot. Ses magnifiques converses (anciennes de son grand cousin) ont la fâcheuse tendance de se faire la malle en plein milieu de la route, d’un bus ou d’autre endroit totalement inconvenant.

Nous n’avons pas choisi la pire des villes pour ça. Je crois vraiment que Chillan a plus de magasin de chaussures aux mètres carrés que de chiens errants (très nombreux). Après plusieurs essais, nous atterrissons dans une boutique qui offre un grand choix et nous suggérons à notre enfant une magnifique paire de baskets. C’est là, qu’il nous répond « Mais non, regarde celle là. Elles sont troooooooooop jolies! ».

Les chaussures en question :

Les roses bien sur, ne confondez pas avec celles de gauches

Les roses bien sur, ne confondez pas avec celles de gauches

 

« Regarde, elles ont plein de paillettes et elles font plein de lumière! »

Vous ai je déjà dit que Théandre adooorait les paillettes? Et avouons le, il adore aussi le rose, les étoiles, le rouge et toutes les lumières multicolores. Puis, il rêve d’une robe qui tourne et de barrettes dans les cheveux.

Mais revenons, à nos chaussures. Autant, je ne pouvais pas assumer mon petit en robe (malgré ses insistances) et c’est pourquoi je l’orientais vers des paréos ou des serviettes. Autant, je me suis dit que ces chaussures, je pouvais m’y faire.

Echange de regard entre Vianney et moi. Regard du père qui veut dire « Même pas en rêve ». Mon regard qui dit « Allez, s’il te plaît ». Son regard « Niet ».

De là, il faut trouver un moyen de lui faire changer de chaussure sans lui dire que c’est pour fille.  Je trouve totalement injuste que ma nièce puisse être fan de cars et refuser de portes des ballerines adorables sans que personne ne trouve à redire. Alors que mon petit garçon ne peut pas être fan de Jasmine, de Cendrillon, de paillettes, de robes et des ses chaussures sans que l’on le regarde normalement.

Les féministes ont gagnées, c’est désormais au tour des hommes de se battre pour que Théandre puisse se déguiser en princesse à son prochain mardi gras..

Dans l’attente de ces victoires des hommes, mon combat commence mal puisque je cède devant le premier obstacle: Vianney.

Nous utilisons donc la facilité en disant « Désolé, il n’y a plus ta taille ». Nous remontrons nos chaussures mais il s’oriente alors vers d’autres.

Oh, des jolies bottes!

Oh, des jolies bottes!

 

Nous parlons des roses, bien entendu

Nous parlons des roses, bien entendu

Après avoir usé de l’absence de taille trop souvent, nous (Vianney surtout, moi j’aurais cédé depuis le début) obtempérons pour des chaussures blanches avec intérieur rose. Comble de nos mensonges: il n’y a pas sa taille.

Après une heure dans le magasin, il sort finalement content avec une paire de basket bleue. L’honneur est sauf. (il faut remonter voir les précédentes photos, si vous voulez voir à quoi ça ressemble).
Et vous, qu’auriez vous fait?

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

5 thoughts on “Petites histoires à Chillàn

  1. Reply Céline Juin 5,2013 5 h 40 min

    Perso, je n’aurais pas laisser Théandre avoir les chaussures roses… car elles sont vraiment moches, que ce soit pour fille ou garçon. Sinon je trouve que vous auriez pu lui dire que c’étaient des chaussures pour fille au lieu de mentir afin qu’il puisse comprendre la différence. Après y’a pas de mal à ce qu’il ait une adoration pour les princesses! D’ailleurs, si vous pouviez aller voir EPIC, c’est vraiment génial!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    • Reply aude Juin 8,2013 2 h 12 min

      Sérieux, tu n’aimes pas les chaussures roses (qui font plein de lumière)? Ma fille imaginaire les aurait eues tout de suite!

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 0 (from 0 votes)
  2. Reply michele Juin 5,2013 18 h 40 min

    Perso aussi, il aurait eu ses magnifiques chaussures qui brillent, et les petites bottes mauves, elles étaient mignonnes et presque pour garçon, non? Cette église me fait vraiment penser à l’architecture des années 50, surtout les dessins de l’entrée. Bonne route avec les nouvelles chaussures.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  3. Reply André (Chu Nice) Juin 13,2013 14 h 14 min

    Les chaussures roses, moi je trouvais ça mignon.
    bien sûr si c’est mon fils qui les avait demandés, j’aurais dit non, mais pour un autre, c’est parfait….

    Puis, avec un lacet bleu ou noir, on n’y voit que du feu….

    Belle cathédrale. Magnifique de pureté. Je suppose que le son y est grandiose…

    André.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Leave a Reply