Les femmes les plus marquantes d’Argentine 2

Cet article n’a pas pour but de dire que telle ou telle femme Argentine est plus importante qu’une autre, ni de montrer que les femmes sont supérieures aux hommes mais j’avais commencé à intituler cet article « Personnages importants » lorsque je me suis aperçue que je n’allais que parler de femmes.
Depuis que nous sommes à Buenos Aires, voici les 3 femmes dont nous avons entendu parler, les 3 personnages qui ont semblé marquer le pays, les 3 caractères qui ont laissé une empreinte dans le pays.

 

Mafalda: la plus drôle

Mafalda est une petite fille argentine issue de la classe moyenne. Elle est bien entendu totalement imaginaire et comme tout le monde, nous pensions qu’elle était espagnole. Tout comme Pablo Neruda étudié en cours d’espagnol, nous avons fait un amalgame entre langue parlée et nationalité. Je dois aussi avouer que c’est Aude L. qui a eu le plus de mal à croire que cette petite brouette était argentine.

Je sais, nous avons déjà mis cette photo hier mais il faut bien illustrer.

Je sais, nous avons déjà mis cette photo hier mais il faut bien illustrer.

Dessinée par Quito, cette petite fille pessimiste s’insurge contre les problème politique qui l’entoure avec son copain le capitaliste et sa copine la future femme soumise. Les messages qu’elle fait passer sont tellement clairs que son éditeur argentin est mort sous la torture.

Mais si nous mettons de côté la face politique, la bande dessinée de Mafalda est juste l’histoire d’une petite fille dans un monde de grand. Nous voulions rapporter des souvenirs à son effigie mais notre quête au sein de la capitale argentine fut vaine et notre déception fut grande.

 

Murs des célébrités dans la "Casa Rosada" (soit le siège du gouvernement)

Murs des célébrités dans la « Casa Rosada » (soit le siège du gouvernement)

Après vérification, Quito a toujours refusé de faire des produits dérivés de sa bande dessinée. Cela veut dire que le peu d’objets estampillés Mafalda sont fait sans l’accord de son créateur et que l’Argentine se prive d’une manne important.

C’est un peu comme si nous ne pouvions pas acheter de produits Tintin lorsque nous allions en Belgique, comment ferions nous?

 

Eva Peron: la plus connue

Eva Duarte Peron, aussi surnommée Evita est une des femmes les plus connues d’Argentine. Son visage est visible de part et d’autre de l’avenue la plus large de Buenos Aires (et du monde), elle a été immortalisée dans le film Evita de Madonna, son portrait illustre les billets de 100 pesos, son bureau au siège du gouvernement n’est plus utilisé et un musée (que nous sommes allés voir) lui est consacré.

Eva Peron

Eva Peron

Le destin de cette femme issue d’un milieu populaire est digne d’un film et reste assez peu controversé. Elle est devenue chanteuse à force de travail, puis actrice de série B pour terminer à la radio.

09-DSC04238 10-DSC04252

A 25 ans, elle rencontra le Colonel Juan Peron. Un an après leur rencontre, en 1945, ils se marièrent.

En 1946, Juan Peron fut élu président de la république argentine et Eva Peron devint première dame d’argentine à 27 ans. Ce fut la première et dernière femme de président de la république du monde entier à être en photo avec son mari sur le portrait officiel en tant que président de la république.

Elle ouvrit des hôpitaux, créa des orphelinats et permis aux femmes argentine d’obtenir le droit de vote. Elle fit tellement de choses bien que l’on oublié presque le fait qu’elle et son mari est peut être récupéré le trésor nazi en contrepartie de l’accueil de leur accueil après la seconde guerre mondiale. Car si vous ne le saviez pas, l’Amérique latine a quand même été super accueillante envers les nazis., si vous vous demandiez pourquoi Gisèle Brundchen portait un nom allemand, vous avez désormais la réponse.

Quoi qu’il en soit, Eva Peron a redoré l’image de l’Argentine par une tournée en France et contribué à la création de l’Europe malgré qu’elle n’ait jamais eu un rôle officiel. Mais pour qu’une personne devienne une légende, il faut une fin tragique et ce fut le cas. Après 6 ans en tant que première dame, 6 ans au cours duquel elle lutta pour les congés payés ou la sécurité sociale, elle mourut à 33 ans d’un cancer des ovaires. C’était l’année 1952.

Lors de ses derniers discours au balcon de la « Casa Rosada », il fallait lui mettre une planche dans le dos afin qu’elle puisse rester droite.

Nous étions sur LE balcon d'Eva!

Nous étions sur LE balcon d’Eva!

 

Claude et Théandre ont salué presque COMME Eva!

Claude et Théandre ont salué presque COMME Eva!

 

Mais le destin d’Eva continua même après sa mort. Lorsqu’elle mourut, la foule dans la rue fut tellement immense que toutes les activités du pays cessèrent pendant deux jours. L’attroupement était tellement dense que 8 personnes périrent par étouffement et des centaines furent blessés et les « funérailles » furent célébrées comme celles d’un chef d’état alors que cette femme ne représentait légalement, rien.

Son mari (si c’est vraiment lui le commanditaire, cela reste sujet à discussion), décidé de momifier sa femme afin que tout tous ses sympathisants puissent la voir. Son corps fut exposé pendant 2 ans dans l’attente d’une statue plus grande que la statue de la liberté qui aurait servi de tombe à Eva. Mais le coup d’état des militaires en 1956 provoqua la chute de Peron et son exil en Europe.

Le corps disparut alors jusqu’en 1971 où il fut retrouvé en Italie. Malheureusement, le corps avait été endommagé et souillé (par des viols si je ne suis pas assez claire) et le corps dut d’abord être « réparé » avant d’être enfin posé dans son ultime demeure: le cimetière de Recoleta.

Selon la version du musée (qui est différente de celle de wikipedia par exemple), le corps de Evita a été maltraité par la junte militaire et c’est le syndicat CGT dont Eva était membre qui s’occupa secrètement de faire « disparaître » le corps sous un faux nom en Espagne sous un faux nom dont seul la pape et quelques personnes de son entourage connaissait la vraie identité.

Lorsque la junte militaire fut, à son tour, renversée., Juan Perón fut rappelé à la tête du pays. Il apprit (vraisemblablement du pape mais ce n’était pas super clair) que le corps était en Espagne et il put le rapatrier. C’était l’année 1971, le corps avait disparu pendant  17 ans.

Juan Perón mourut un an après sa reprise du pouvoir et c’est sa troisième femme, Isabel Perón, qui devint présidente. Ce fut la première présidente du monde entier.

 

Cristina Kirchner

File:Mensaje de fin de año de la Presidenta.jpg(je confirme que ce n’est bien entendu pas nous qui avons pris la photo même si nous avons eu la chance de voir son bureau et ce bureau pour de vrai. Je vous confirme que j’adore toujours visiter tous les sièges des gouvernements aussi nombreux soient ils).

Voici la présidente de l’Argentine, la deuxième présidente de l’Argentine. Tout comme Isabel Perón, Cristina a succédé à son mari président. Mort soudainement d’une crise cardiaque (sous réserve qu’il n’ait pas été assassiné, le débat est ouvert), elle surfa sur la sympathie à son égard pour être élue en en 2007 puis réélue en 2011.

Elle siège bien entendu à la maison rose appelé la Casa Rosada (au cas où vous n’auriez pas compris).

01-DSC03939

Elle se définit comme héritière de Péron et à ce titre fait une grande partie de ses discours politique avec son image en fond.

02-DSC03998

Si nous nous référons au musée du bicentenaire que nous avions visité, Cristina, a plutôt fait du bon travail. Par contre, si l’on se réfère à l’avis populaire, elle pourrait disparaître soudainement que peu de monde ne la regretterait.

Elle apparaît comme une voleuse donnant des avantages aux chômeurs et aux immigrés afin de récolter des voix malgré que cela nuirait au pays. J’utilise le conditionnel car savoir si cela nuit ou pas au pays dépend de son penchant politique. Même si je peux avoir mes idées, ce qui est bon pour la France est peut être différent de ce qui est bon pour l’Argentine.

Au cours de son mandat, elle régularise plus de 700 000 sans papiers et « légalise » presque le travail au noir.

Elle est détestée. Au cours de notre voyage en Argentine, je n’ai rencontré qu’une personne qui l’appréciait. Des catégories aisées jusqu’au chauffeur de taxi, personne n’a pu la défendre. Son nom paraît être devenue synonyme de corruption et de vol.

C’est également « grâce » à elle que les importations sont devenues si compliquées et que de nombreuses marques ont préférées abandonner le marché argentin plutôt que d’imposer 70% de taxe sur le produit à leurs clients. Des produits non fabriquée en Argentine mais tuiles se retrouvent à des prix exorbitants et les fabricants argentins augmentent leur prix car ils se savent sans concurrence.

Afin de permettre quand même quelques importations, Christina a admis que les entreprises qui voulaient exporter dans le pays devait en contre partie importer. Ainsi, Porsche, a décidé d’importer des vins argentins.

Je ne vous cache par quelle est détestée de la majorité des pays dans le monde car son comportement est justifié comme une concurrence déloyale et que seul l’avenir dira si elle a sauvé l’Argentine. En tout cas, pour l’instant, elle est détestée dans son pays et à l’extérieur.

Suite à ces quelques portraits, je vous annonces que nous allons finalement quitter Buenos Aires pour visiter l’Uruguay avant de mieux revenir pour chercher nos passeports définitifs (oui, vous aviez déjà oublié mais pour l’instant nous n’avons que des passeports provisoires).

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

2 thoughts on “Les femmes les plus marquantes d’Argentine

  1. Reply Danièle Juil 31,2013 23 h 19 min

    Pour nous bien sûr, il-y-a aussi Claude… et pour sa représentation actuelle au reste du Monde, Aude Prudhomme, mais bon elle reste bien Francaise et meme Parisienne!
    Comment est-ce possible que tant de personnes puissent détester a ce point Cristina Kirchner après l’avoir réélue? Les mystères des scrutins….
    La suite sur un nouveau poste de blog pour Aude prochainement?
    I hope so !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    • Reply aude Août 1,2013 23 h 18 min

      Je continue ma quête pour chercher quelqu’un qui aime bien sa présidente mais pour l’instant je cale toujours, quelque soit la classe sociale. Par contre, j’aurais du mettre Claude dans les personnages importants, tu as raison, j’ai bêtement oubliée. Sinon, je ne vois pas ce que tu veux dire par « représentation actuelle ».
      Bisous ma petite Danièle

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 0 (from 0 votes)

Leave a Reply