Cabo Polonio 2

le 08/07/13

 

Nous arrivons en fin de soirée sur un parking sans trop savoir où nous sommes. Aude P part voir a l’accueil et miracle c’est encore ouvert, et il y a un 4X4 a 20h et il est 19h45, pas le temps de traîner.

Pourquoi un 4×4 ? Bon ok, nous n’avons aucune idée de où nous sommes ni vers où nous allons, mais nous y allons. Le véhicule est une sorte de gros camion jaune, dans lequel nous montons tous a l’arrière. Bière en main, secousses et la voie lactée en image de fond, quel spectacle !  Nous arrivons dans un je ne sais pas trop quoi après 20 minutes dans les dunes, il fait nuit noire et le chauffeur nous dis de marcher 40/50m pour trouver un hostel, ce que nous faisons sans grande conviction jusqu’à ce qu’il reparte.

16-20130708_155733

Cabo Polonio c’est un village de pêcheurs transformés en sorte de communauté Hippie Green sans électricité, mais nous ne nous rendons compte de pas grand chose sachant qu’il fait noire, vraiment. Nous allons dîner dans le restaurant dans ce que nous croyons être l’entrée du village, mangeons a notre faim puis allons nous coucher. Quel vent dehors, la nuit vas être dure, pas de chauffage, juste des couvertures.

01-20130708_092429_18

La nuit fut donc fraîche, et le réveil également. Aude et Théandre attendent avec des couvertures le petit déj, qui arrivera vers 9h un fois que les tenanciers auront pu faire les courses au Super du coin !  Pour la douche, ce sera plutôt vers 12h si il y a du soleil pour le chauffe eau solaire. Vive la technologie.

02-20130708_102637

Une fois que le soleil c’est levé, et que nous pouvons mettre un pied dehors c’est un autre spectacle. Dans la nuit je voyais ça dans l’autre sens, mais que c’est beau. Café en terrasse et atelier bracelets. Enfait ce sont deux argentins qui financent leur tour AmSud avec des babioles. A 30 Pesos uruguayens, soit grosso modo 1€ (bien que je n’aime pas convertir) nous en prenons quelques uns.

07-20130708_120044

S’en suit une ballade le long du cape vers le phare et la colonie de Seals. Courses pour le déjeuner, sandwiches et sans reproches, sieste pour les uns, et jeux pour les autres.

Nous repartirons avec le 4×4 de 16h pour voir ce que nous avons manqué a l’allée. A la descente de ce 4×4 nous rencontrons Mounir  et Marie que nous avions vue précédemment quitté a Montévideo dans notre hostel. Forte heureusement car nous en profitons (enfin Aude….!!!!) pour oublier notre guide argentine a l’hostel. Nous nous en rendons compte arrivé a Punta del Diablo. En trois coups de fil tout sera arrangé et Mounir & Marie nous le déposerons a l’accueil du parc, pas de 4×4 a reprendre.

En route pour Chui…

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

2 thoughts on “Cabo Polonio

  1. Reply Michèle Août 5,2013 20 h 57 min

    Un peu confus, des 4×4 par çi, des 4×4 par là, de quoi Mounir vous a-t-il sauvé? Théandre nous a montré tout à l’heure comment les otaries tendaient leurs petites nageoires, comme si elles faisaient la manche. C’est un petit amour.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    • Reply aude Août 6,2013 22 h 27 min

      En réalité, nous sommes arrivés tard à l’entrée d’un parc national où un 4*4 nous a pris pour nous emmener dans ce paradis qu’est Cabo Polonio. Le lendemain, nous avons du reprendre un 4*4 pour revenir à l’entrée du parc nationa. Mounir et Marie nous ont sauvé car le soir nous nous sommes rendus compte que nous avions oublié notre guide à Cabo Polonio et comme nous savions qu’ils y étaient. Nous leur avons donné rendez vous le lendemain lorsque eux aussi descendaient du 4*4 pour nous le rendre. Je ne suis pas sure que ce soit beaucoup plus claire mais j’ai fait du mieux que je pouvais.Par contre, je suis super étonée que Théandre ait réussi à imiter l’otarie car ce n’est pas son animal préféré, par contre le chat je pense qu’il n’y a pas de problème.

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 0 (from 0 votes)

Leave a Reply