Bip Bip le coyote 6

30 juillet

Aussitôt après notre journée sportive à vélo, nous avons pris directement le bus de soirée pour aller dans la ville de San Louis.

La ville de San Louis n’est pas la plus connue (d’ailleurs nous ne l’avons pas visité), n’est pas la plus grande et n’est même pas la plus centrale; pourtant elle a la plus belle gare de bus que nous avons vu dans toute l’Argentine.

DSC05459

Elle avait même l’affichage automatique avec les départs et les arrivées des bus. Il y avait également un cinéma dans la gare! Je vous assure un truc de dingue et nous n’avons toujours pas compris pourquoi.

Quoiqu’il en soit, nous y sommes arrivés tard et nous avons quitté la ville tôt afin d’avoir le seul but de la matinée qui nous emmenait dans le parc national que nous voulions faire.

Hier, nous avons du choisir entre le parc national le plus touristique avec la célèbre vallée de la lune ou celui que nous découvrirons finalement, moins connu mais beaucoup mieux vendu dans le guide.

Le bus était à 8h, nous étions face à lui, nous l’avons regardé et nous l’avons raté. J’en ai pleuré de rage mais nous avons découvert que finalement le taxi pour y aller n’était pas si cher. Nous avons donc sauvé notre journée.

Vers 10h, nous voilà arrivé à l’entrée du parc. Nous sommes les seuls touristes pour l’instant.

DSC05435L’idée est simple, faire un marche de quelques heures avec un ranger afin de voir les empreinte de dinosaure présentes dans le parc. Vianney veut profiter de l’absence de Théandre pour faire une marche un peu plus longue.

A force de négociation, je capitule, ce sera une marche de 4h30 où nous verrons les empreintes et où nous marcherons au fond du canyon.

Car voilà la grande spécificité de ce parc, il ressemble au décor de Bip Bip le coyote. Même si les photos ne rendent pas la réalité, nous avons l’impression de voir le grand canyon en miniature. Nous n’avons plus l’impression d’être en Argentine. En plus, il fait crevant de chaud, vraiment nous nous croirions au milieu de l’Arizona.
Je me demande même s’ils n’ont pas déjà utilisé ce décor pour des films à petit budget qui n’aurait pu prétendre au vrai Canyon.

DSC05241 DSC05286

Finalement d’autres touristes nous rejoignent et nous serons une petite dizaine à faire le mini treck. Je ne raffole pas de la marche et ni Vianney ni moi la  pratiquons beaucoup, néanmoins lorsque nous nous sommes comparés aux autres, nous nous sommes demandés si les Argentins possédaient un minium d’endurance.

La première heure de marche consiste à se rendre sur le lieu où nous pourrons voir l’empreinte de dinosaure. Je le mets bien au singulier car après avoir vu le panneau, j’ai relu le guide et il était bien marque « une » et non pas « des ».

DSC05304

Une ou plusieurs, l’important pour moi était de voir une empreinte. C’était la seule chose qui justifiait une telle marche selon moi. Et lorsque nous sommes arrivés, voilà ce que nous avons vu.

une empreinte de dinosaure

une empreinte de dinosaure

Personnellement, différencier cette soit disant empreinte avec un simple trou est totalement impossible. Je me demande même si c’est vraiment une trace de dinosaure où juste un moyen d’attirer le touriste. Franchement, vous voyez quelques chose vous?
En dépit de cette déception commune, nous avons continué notre marché en descendant au centre du canyon. En chemin, nous avons vu quelques guanacos (sorte de lama) et beaucoup de cactus.

 

Au loin, vous verrez un animal.

Au loin, vous verrez un animal.

DSC05256

 

Nous avons également eu l’occasion de prendre pas mal de photo et de voir ses roches si spéciales. Les photos n’étant pas parlantes du tout, je vous épargnerai la foule de photos quasi identiques où seules des pierres rouges sont visibles. Cela dit, c’est assez étonnant car la roche faite en strate paraît d’un côté super solide et les fragment que nous voyons partout, nous fait pencher vers une ultra friable.

DSC05281
Notre guide était gentil mais pour des questions techniques, il ne fallait même pas y penser. Nous resterons donc sur des impressions, sans vraiment savoir la consistance de ces roches.

DSC05324 DSC05345

Et alors que nous arrivions dans impasse du gouffre du canyon. Nous venions de marcher 3h sous le cagnard, que se passe t’il? Un brave argentin sympathique sort de son sac son thermos et son maté! Afin de partager un moment de convivialité au fond d’un gouffre, il s’est trimballé tout ça pendant 3h. Si j’avais pu abandonner mon sac en chemin, je l’aurais fait, et lui, il porte volontairement 3kg de plus pour pouvoir boire un maté.

DSC05363

Finalement, nous sommes remontés à la surface, notre groupe s’est séparé et j’ai eu une confirmation que la marche ce n’est pas pour moi. J’ai d’ailleurs été claire avec Vianney, il peut en faire quand il veut, je garderai même le petit mais dans tous les cas ce sera sans moi.

DSC05421

Alors que nous nous dirigions sur la route au milieu de nulle part pour prendre notre bus qui ne passerait que 3h plus tard, nous sommes tombés sur un étrange animal.

DSC05433

Les Argentins qui nous accompagnaient nous ont soutenus qu’il s’agissait d’un lièvre. En admettant que nous ne connaissions pas bien nos classiques; lorsque nous l’avons vu marcher (et non pas sauter) avec ses 4 pattes, nous nous sommes dits qu’il devait quand même avoir une erreur quelque part.

Il marche, il ne saut pas, je vous assure

Il marche, il ne saut pas, je vous assure

Je lance un appel à celui ou celle qui nous informera sur le vrai nom de cet animal inconnu.
En attendant, nous nous sommes posés la question au bord de la route, sans électricité en attendant que le bus s’arrête au milieu de nulle part pour nous prendre. Nous devions faire signe au chauffeur pour qu’il s’arrête mais nous ne savions jamais s’il s’agissait d’un camion ou d’un bus. Heureusement, un gentil petit garçon est venu nous apporter son aide afin d’éviter d’arrêter des camions pour rien.

 

au milieu de rien je vous dis

au milieu de rien je vous dis

D’ailleurs au nombre de camion qui se sont arrêtés, nous aurions pu faire du stop, cela aurait été plus rapide.
Nous partons directement pour 9h de bus afin d’arriver à Cordoba dans la matinée.

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

6 thoughts on “Bip Bip le coyote

  1. Reply Danièle Août 20,2013 10 h 16 min

    C’est un mara patagonien, communément appelé le lièvre de Patagonie!
    Il n’habite qu’en Argentine.
    Apres avoir vu les lievres au Danemark avec leurs super longues jambes et leur super longues oreilles, je ne trouve pas non plus qu’il ressemble tellement a un lièvre. Peut-être qu’à la dégustation c’est différent? 🙂
    Pour les empreintes de Dinosaures, il faudra attendre les USA. Il y avait bien le Lake Quarry au Queensland, mais bon, il y avait d’abord Toowoomba!
    🙂
    L’Argentine regorge d’ossements de Dinosuares et ils ont même leur propre Sauropode « Argentinosaurus », le plus grand sauropode connu ( et découvert seulement en 1990.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    • Reply aude Août 28,2013 21 h 31 min

      Nous avons raté les traces en Australie car le pays est vraiment trop grand pour pouvoir tout faire, pour les Etats Unis, nous sommes aussi à court de temps, je sais donc déjà que nous ne ferons pas le détour. Pour ce qui du plus grand sauropotde connu, dis moi où noous pouvons le voir? Nous venons de quitter l’Argentine mais peut être est ce à la frontière. Si tu me dis que nous étions dans la ville et que nous l’avons raté, je serais vraiment plus que déçue mais il faut accepter la vérité

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 0 (from 0 votes)
  2. Reply Claude Août 23,2013 16 h 35 min

    Mais oui c’est exact…c’est un lievre de patagonie!..Il y en a dans le jardin zoologique de Buenos Aires…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    • Reply aude Août 28,2013 21 h 23 min

      Devant les connaisseuse que vous êtes, Danièle et Claude, je m’incline. Il s’agissait donc bien d’un lièvre, d’un lièvre très spécial mais d’un lièvre quand même.

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 0 (from 0 votes)
  3. Reply Michele Sweerts Août 26,2013 14 h 28 min

    J’allais suggerer de faire appel a Daniele, qui sait toujours tout, mais elle vous a deja eclaire!

    Aude, je ne crois pas que nous devrions voyager ensemble. Je n’aime pas trop les villes et l’architecture, en depit de rares episodes d’emerveillement devant l’ingenuite humaine et le sens esthetique de certains batiments ne m’interesse pas particulierement. Mais les longues marches au milieu de nulle part, ca, c’est parfait!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    • Reply aude Août 28,2013 21 h 16 min

      Je sais que tu adores les marches, souviens toi de la marche dans ton pays de galle lorsque nous sommes venues avec maman te rendre visite! Peut être que nos future vacances ne seront pas ensemble mais s’il ne faut pas marcher, je suis partante pour à peu près tout. Même le Soudan où tu as réussi à emmener ma mère contre toutes attentes. Tu me diras le voyage n’est qu’en février, d’ici là, malheureusement, la guerre peut se déclarer.

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 0 (from 0 votes)

Leave a Reply