Cordoba et ses environs 3

31 juillet- 1er août

Cordoba est la ville dont tout le monde parle. Il faut aller à Cordoba, c’est si, c’est ça.

Pour le coup, nous n’avons absolument pas compris l’intérêt de cette ville. Elle n’a selon nous aucun attrait et est d’une mocheté…

Peut être n’étions pas d’humeur à profiter de la ville, peut être que nous étions fatigués, peut être que la météo n’étant pas en notre faveur nous avons été découragés. Je ne sais pas, nous avons quand même marché un peu, pour voir.

La seule chose intéressante dans la ville est la cathédrale, archi connue.

DSC05469

Nous sommes même rentrés à l’intérieur, quant à faire, et c’est vrai que c’était magnifique.

DSC05471

Par contre le reste de la ville n’a strictement aucun intérêt, même si, c’est une des villes au monde qui possède le plus d’églises (je pense 15 mais je ne suis pas sure). Nous n’avons rien d’autre  à faire que d’aller boire une bière et puis faire une sieste.

DSC05475

Pour ceux qui croient que nous sommes des râleurs, nous avons rencontré un français à l’auberge où nous étions. Il était étudiant, arrivé depuis 4 jours. Son avis coïncidait parfaitement avec le notre sauf que celui ci l’a nuancé. La ville est moche mais c’est une des villes les plus estudiantines du monde avec 12% d’étudiants. Apparemment, ce n’est pas la ville qu’il faut découvrir mais l’ambiance qu’il faut comprendre. Malgré que nous soyons sans enfant, l’appel du sommeil a été plus fort que celui de l’alcool, nous ne pouvons donc confirmer ses dires. Je pense toutefois qu’il a raison car une ville n’acquiert pas une réputation aussi bonne sans raison.

Heureusement, en venant à Cordoba nous ne voulions pas seulement voir la ville, nous voulions également nous rendre dans la ville juste à côté: Alta Garcia.

Alta Garcia est une petite ville assez riche qui, en plus d’avoir des routes pavées et une mission jésuite; a vu grandir le fameux Che Guevara.

Les rues pavées

Les rues pavées

 

La mission jésuite

La mission jésuite

 

Che Guevara a fini sa vie en Bolivie où il a été tué en 1967 par des militaires boliviens qui auraient agit sous les ordres de la CIA.

Mais avant d’être un révolutionnaire communiste, Ernesto (de son vrai nom) était un enfant asthmatique qui a passé son adolescence à Alta Garcia où le climat était plus adapté à son mal.

DSC05476 DSC05481

La maison où le Che vécut avec ses 4 frères et sœurs est assez grande et l’on peut facilement deviner que le niveau de vie est plutôt élevé. Le Che était médecin et suite à un voyage en Amérique Latine à « découvert » la pauvreté. C’est de là que serait venu ses idées radicales.

La moto originale de son tour d'Amérique

La moto originale de son tour d’Amérique

Là, il a abandonné la médecine pour aider au coup d’état de Cuba au côté de son copain Fidel. Après avoir occupé plusieurs postes importants dans ce pays qui n’est quand même pas le sien, il décida d’aller au Congo. Je ne comprends pas le cheminement de ce type qui croit au communisme et qui veut l’imposer à des pays qu’il ne connaît même pas. Bien entendu, ce sera un échec. Il n’est ni noir, ni congolais, ni belge, ni rien du tout; la question est « comment a t’il pu y croire? « .

Il était plutôt pas mal jeune

Il était plutôt pas mal jeune

Face à l’échec, il a du regarder une carte et pointer au hasard un futur pays cible pour imposer par la force son idéologie politique. Ce fut la Bolivie. Sans surprise, il n’était pas attendu et son épopée n’avait aucune chance d’aboutir. La chute fut total puisque c’est carrément là qu’il fut tué.

Il avait déjà eu le temps d’avoir 4 enfants qui vivent tous aujourd’hui à Cuba.

L’autre chose que j’ai trouvée amusante, c’est que dans le fond ils étaient grands potes avec Fidel. Alors, lorsque nous avons vu cette photo officielle, je me suis dit que cela changeait des visites officielles des chefs d’état qui font semblant d’être peinés pour quelqu’un qu’ils ne connaissent pas.

DSC05496

Fidel Castro a vraiment connu Ernesto Guevara. Par contre Chavez, il venait juste pour se faire voir.
Cette visite est plutôt intéressante et si vous êtes dans les environs cela vaut le coup de la faire. Il n’y a pas grand monde, ce n’est pas très cher et si vous n’avez pas pu faire son autre maison de Rosario, c’est un bon compromis.

En plus, la ville elle même est agréable à découvrir et si nous avions eu Théandre, nous aurions surement flâné plus longtemps dans le parc. Mais l’autoflagellation ce n’est pas notre truc alors au parc sans enfant, non merci.

Un parc assez agréable

Un parc assez agréable

Le fameux arbre "Burracho" qui signifie quelque chose comme "bourré" car avec son tronc difforme et son maintien bancal, il semble avoir bu.

Le fameux arbre « Burracho » qui signifie quelque chose comme « bourré » car avec son tronc difforme et son maintien bancal, il semble avoir bu.

 

Le soir nous étions rentré à Cordoba où nous avons pris un bus de nuit (12h) pour Salta, dans la région magnifique de Juyjuy (prononcé Rourouille).

Sauf que cette fois ci, nous avons tenté le bus grand luxe. Nous avons bien dormi mais le repas était décevant et  il n’y a même pas eu de bingo!

DSC05520 DSC05522

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

3 thoughts on “Cordoba et ses environs

  1. Reply Claude Août 23,2013 16 h 38 min

    Palo borracho…je vous les avais montre a Buenos Aires…sur la 9 de julio…remeber..en effet..on dirrait qu’il sont bourres…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    • Reply aude Août 28,2013 21 h 21 min

      c’est toi qui nous l’avait montré et c’est de toi que nous ressortons les informations, nous n’avions pas oublié.

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 0 (from 0 votes)
  2. Reply Michèle Août 27,2013 12 h 52 min

    Un parc avec un enfant c’est un mini purgatoire alors sans, c’est carrément l’enfer. Quand au Che c’était un taliban qui s’ignorait.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Leave a Reply