Cochabamba 6

6-7 septembre

Lorsque nous commençons un pays, nous optons toujours pour la même méthode. Nous prenons notre guide, Internet et notre carte. Ensuite, nous faisons des points sur la carte en fonction des endroits que nous voulons voir.

Pour finir, nous faisons des choix entre ce qui est indispensable ou pas, ce qui est facile à faire ou pas.

Cochabamba faisait partie des villes non indispensables et nous avions décidé de l’omettre mais le destin en a décidé autrement. Alors que nous nous renseignons à notre hôtel sur le moyen de se rendre à Sucre, une gentille bolivienne nous a regardé effrayée. Le trajet Santa Cruz-Sucre est selon elle le pire de toute la Bolivie. La route est tellement mal entretenue que seuls les plus vieux bus circulent dessus. Le trajet dure plus de 15h sans avoir l’option inclinable.

Découragé par les trajets en bus depuis le Brésil, nous décidons de suivre le conseil de cette brave dame et de passer par Cochabamba.

Le trajet fut de nuit également mais nous avons super bien dormi. Cela nous a surpris nous même mais le trajet fut super agréable. Et heureusement que nous l’avons fait de nuit car le peu de fois où j’ai ouvert les yeux, j’ai réalisé que nous étions à flan de montagne sur une route trop étroite pour deux voitures. Cela obligeait les véhicules montant (en l’occurrence notre car) à faire des marches arrières pour laisser passer ceux qui descendent.

Bref, nous sommes arrivés à Cochabamba dans la matinée et avons subit de plein fouée l’altitude. Un détail que nous avions oublié en Bolivie est la très haute altitude de toutes les villes. Or, nous avons beaucoup de mal avec l’altitude, nous nous fatiguons et essoufflons beaucoup plus vite. Seul Théandre supporte tout cela plutôt bien.

Cochabamba est une ville pas très grande et plutôt mignonne. En marchant, nous avons découvert un super marché où nous avons pu déguster de nombreux produits frais. Cela m’a rappelé le marché des enfants-rouges dans le Marais à Paris.

Délicieuse salade de fruits

Délicieuse salade de fruits

03-DSC08694

Suite à ce petit déjeuner fruité, l’estomac de Vianney a fait des siennes. L’hygiène y est elle discutable? Nous n’en déduirons rien.

Après avoir trouvé un hôtel pas trop miteux, nous sommes partis à la découverte de cette ville qui a comme principale spécificité d’avoir le Christ le plus haut d’Amérique du Sud.

14-DSC08768 12-DSC08762

Avec ses 33,8 m de haut, ce Christ fut longtemps le plus haut du monde. Jusqu’en 2010 où fut inauguré le Christ de Pologne et ses 36m.

Malgré nos vérifications, l’office du tourisme de Cochabamba maintient que leur Christ est le plus haut du monde car ils jugent que la couronne de 3m dont est doté le Polonais ne doit pas être comptabilisé.

Nous ne trancherons pas définitivement car peut on vraiment reprocher à une ville comme Cochabamba de tenir à son seul attrait touristique?

D’ailleurs cette petite ville se met en 4 pour satisfaire ses touristes et ça fait vraiment plaisir. Le hasard nous a fait arriver le jour de l’inauguration du bus touristique gratuit de la ville.

11-DSC08745

La visite dure 3h et est faite par des jeunes super motivés. Il faut avouer que nous avons essuyé les plâtres. Les descriptions ne se faisaient pas toujours face aux bons monuments et les arrêtes aux milieux des carrefours n’étaient pas toujours appropriés.

Cependant, ce fut très instructif et nous avons ainsi participé aux futures brochures et vidéos de publicité de la ville de Cochabamba (j’adore ce nom, je pense que je ne l’ai pas encore assez répété). Lorsque je dis nous, je devrais surtout dire Théandre. C’est simple, je pense qu’il est le seul visage de la vidéo.

Nous avons ainsi vu les bons resto, le centre historique ou les marchés.

Centre historique

Centre historique

Théandre avait également fait quelques repérages à l’office du tourisme, nous avions le temps de le satisfaire.

05-DSC08704

Voilà comment nous nous sommes retrouvés dans un premier parc miteux.

06-DSC08717 07-DSC08724

Puis un deuxième, beaucoup grand, qui « lui au moins avait des trains ». Il y avait également un concours de danse folklorique des écoles de maternelles de la ville assez divertissant. Malheureusement, la chaleur et l’altitude nous ont mis hors d’état et nous avons finalement terminé la journée dans une des énormes glaceries de la ville qui contient une aire de jeux géante.

Quand je repense à ses deux jours à Cochabamba, je réalise que c’est une ville pour les enfants avant les parents.

La chasse aux pigeons, jeu faisable dans toutes les villes

La chasse aux pigeons, jeu faisable dans toutes les villes

 

Et pour terminer, une chose que nous venons seulement de voir en Bolivie que nous verrons désormais tout le long de notre séjour. Les marchands de vitamines à chaque coin de rue.

09-DSC08730

Un bon verre de jus d’orange frais pour quelques centimes, un plaisir quotidien!

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

6 thoughts on “Cochabamba

  1. Reply Ronald Sep 20,2013 9 h 14 min

    Qui pourrai imaginer qu’il y ai des villages comme Cochabamba en Bolivie qui puisse avoir tellement
    d’espace enfants. Des vitaminas, salades de fruits, cela donne envie. Pour ce qui est de votre bus heureusement de nuit, a Bruxelles j’ai justement vu un reportage sur une conductrice de camion transport lourd qui est partie en Bolivie partager la vie d’un chauffeur de poid lourd Bolivien. Déjà le fait qu’elle doit une femme étais une surprise pour le chauffeur qui l’on reçue chez eux presque une maison de favéla. Qu’elle leçon pour cette femme ,qui avait un camion et des heures de travail super contrôlées et ne devais en plus pas charger et décharger seule. Les routes inouïes de dangereuses, elle a failli abandonné si ce n’est l’admiration qu’elle a porter au chauffeur. Elle est restée jusqu’au bout et au départ tout le monde pleurait. Tout ça pour dire que les routes étaient presque impraticable et le camion a cassé sa suspension et il a du réparer avec du matériel de bord son super vieux tacot et gagner plus que la moyenne mais rien comparer a la française!! À bientôt pour la suite du voyage!!!! Bisous. Anne

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  2. Reply Michele Sweerts Sep 20,2013 16 h 06 min

    Je suis bien d’accord avec vous, Cochabamba, c’est presque aussi joli que Ouagadougou!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  3. Reply Michèle Sep 20,2013 18 h 31 min

    Moi, j’adore leurs robes et leurs chapeaux portés si gracieusement par des petites femmes si joliment viriles.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    • Reply aude Sep 24,2013 22 h 31 min

      Et tu te rends compte que leur chapeau ne tient sans aucune aiguille. Ces femmes tiennent leur tête droite toute la journée!

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 0 (from 0 votes)

Leave a Reply