Bilan Bolivie 2

Le bilan Chili ne fut jamais fait car nous pensions y revenir et le bilan argentine a été tellement décalé qu’il ne se fera surement jamais.

Nous allons tenter de reprendre les bonnes habitudes grâce au bilan de la Bolivie.

Comme je l’ai dit à plusieurs reprises, la Bolivie a le grand avantage d’être un pays très bon marché. Cela nous a changé du Chili, de l’Argentine ou du Brésil. Nous avons réappris à manger au restaurant et nous avons continué à prendre des taxis.

La Bolivie est le premier pays d’Amérique du Sud qui fait ‘typique ».

Par là, je veux dire que les femmes portent toujours les tenues traditionnelles, ce n’est pas juste dans les endroits touristique.

Les cérémonies sont pour les locaux et si des étrangers sont là, tant mieux pour eux mais le spectacle ne leur est pas destiné.

Le pays et les grandes villes ne sont pas autant occidentalisés que les premiers pays d’Amérique du sud que nous avons fait. Cela est logiquement du au niveau de vie plus faible et cela va changer dans les prochaines années, mais pour l’instant c’est le pays le plus « dépaysant » que nous ayons vu sur le continent.

Dernière chose et pas des moindres, malgré le niveau de vie faible, les boliviens ne tentent pas de profiter des touristes. Nous n’avons jamais, jamais, été harcelés pour venir voir une boutique ou même un stand. Les prix sont souvent négociables mais jamais du simple au double comme au Maghreb, par exemple.  Et, nous n’avons jamais été arnaqués sur les prix, ou tellement peu que nous ne pouvons pas dire que nous ayons été énervés.

La Bolivie est donc un pays agréable et facile à visiter. Nous avons opté pour le bus ce qui nous a souvent rallongé nos trajets mais nous aurions pu prendre l’avion afin d’aller plus vite.

Les lieux à voir sont nombreux, nous ne les avons pas tous vu (notamment les missions jésuites les plus mieux conservées d’Amérique du Sud, mais voilà notre top 3 :

–          Le Salar d’Uyuni, bien entendu. Totalement unique, vous pourrez faire un tout petit désert de sel dans le Nord de l’Argentine mais le vrai, le grand, le seul est celui de Bolivie.

–          Le descente en vélo à côté de La Paz. C’est cher, ce n’est peut être la seule descente au monde qui fait peur, mais pour l’instant c’est la seule activité que nous ayons trouvé ainsi.

–          Cochabamba. Soyons lucide, ce n’est pas la plus belle ville du monde, ce n’est pas la plus grande, ce n’est pas la plus originale mais les habitants se donnent tellement de mal pour développer le tourisme et les restaurants sont tellement bons, que nous trouvons que cela mérite le détour. En plus, c’est l’occasion de voir celui qui fut longtemps le plus grand Christ du monde.

Vous aurez compris que la Bolivie est un pays  que nous avons apprécié et que nous conseillons presque sans hésitation.
Je dis « presque » car il y a un point faible dont je ne peux faire abstraction dans ma conclusion : l’altitude.

La Bolivie est un pays haut, très haut. La fatigue est donc réelle. Nous nous essoufflons plus vite, nous dormons mal et nous nous sentons globalement mal.

Tout le monde n’est pas égal face au mal de l’altitude, notre séjour a été un peu gâché par ce phénomène mais d’un autre côté, cela ne changer jamais. Passer par là est une épreuve obligatoire pour découvrir la Bolivie.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

2 thoughts on “Bilan Bolivie

  1. Reply Michele Sweerts Oct 16,2013 1 h 19 min

    Vive la Bolivie! De loin le pays le plus tentant, jusqu’a present, en Amerique Latine.

    Merci.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Leave a Reply