Bâton Rouge 1

18 décembre

La Louisiane est un état connu. Autant si l’on vous parle de l’Ohio, aucune image ne vous vient en tête (en tout cas, nous, nous n’avons aucune idée de ce qui peut être intéressant dans cet état), autant la Louisiane, les idées sont nombreuses.
Les plantations et l’esclavage font parti des classiques. L’esclavage a bien entendu disparu, mais certaines plantations sont toujours exploitées. Tandis que d’autres peuvent désormais être visitées. .

Nous avons décidé de visiter la White House Nottoway Plantation connue pour avoir la plus grande « Mansion » (maison) de l’Etat. Les maisons des planteurs sont une attraction car elles gigantesques, généralement très jolies et qu’elles montrent la richesse de cette partie de la population (avant qu’elles perdent de l’argent avec la guerre de cession et l’abolition de l’esclavage).

28-DSC08659

Les plantations en elle même n’existent plus, seules ces énormes maisons se visitent. C’était effectivement très joli et très intéressant mais je ne sais si c’est celle ci en particulier ou toute, mais une seule petite partie est visitable. Le reste est transformé en bed and breakfast ou en restaurant. Tout est très beau mais ça retire beaucoup de principe, quand même.

29-DSC08663 30-DSC08664

f

En plus, nous n’avions plus de batterie sur notre appareil, alors le nombre de photos est plus que restreint.

Puis, nous nous sommes dirigés vers Bâton Rouge, capitale de l’état et peu touristique.

01-DSC08674

La ville est assez surprenante car déjà, il n’y a personne. Les rues sont toutes vides, aussi bien de voiture en circulation que de piétons. Nous avons demandé à l’office du tourisme si cette forte activité était normale et ils ne comprirent pas notre question.

Avec un soleil éclatant, nous avons erré seuls dans cette ville beaucoup plus intéressante que tout le monde ne le pense. Les bâtiments modernes côtoient les quartiers sauvegardés.

Les jolies maisons

Les jolies maisons

Les grattes ciel

Les grattes ciel

Nous avons visité le capitole. Le plus grand capitole des Etats Unis (après Washington) et le plus beau, selon les habitants de la ville. Retenons qu’il a été construit avant celui de la capitale du pays et surtout, qu’il a coûté beaucoup moins cher. Construit en pleine récession, tout le monde cherchait du travail. Tout comme l’Empire State Building de New York qui couta la moitié du budget prévu et fut construit en 1/3 de temps moins que prévu.

04-DSC08688

La ville fut de haut

La ville vu de haut

Comme partout aux Etats-Unis, tout est pratiquement visitable et nous avons pu voir ce que j’adore, les « salles de décision »(j’aime bien regarder mais aucun moyen de me rappeler des termes exacts).

05-DSC08691

Le plafond

Le plafond

Un zoom dans le plafond où vous pouvez voir un crayon resté planté là depuis qu'une bombe a explosé à l'intérieur

Un zoom dans le plafond où vous pouvez voir un crayon resté planté là depuis qu’une bombe a explosé à l’intérieur

Notre balade a continué au musée de la ville, ou plutôt de l’Etat. Excellent musée, comme souvent, c’est rare mais il était peu adapté aux enfants. Cela dit, nous étions complètement seuls ce qui a permit à Théandre d’être assez libre au niveau mouvement et surtout sonore.

Nous y avons fait une grande découverte. La Louisiane que Napoléon a vendu (pour financer la guerre contre les anglais) n’est pas composé juste de la Louisiane actuelle mais d’un territoire traversant tous les Etats-Unis actuels du Mexique jusqu’au Canada.

10-DSC08710

En 1806, la surface du pays a été doublé grâce à ce rachat et le français ait resté la seule langue parlée (même si les textes officiels étaient en anglais). Puis finalement, les américains en ont eut marre et ont interdit à partir de 1906 la langue française dans les écoles. Comme peu d’enfants allaient à l’école, ça  a pris un peu plus de temps que prévu pour que la langue française disparaisse mais finalement, aujourd’hui, seuls les plus de 60 ans parlent encore français (pas le notre, mais un français).

Je me répète mais les musées américains (et australiens et néo zélandais) sont vraiment bien faits alors que je suis sure qu’ils ne disposent pas du même budget public que les nôtres. Les nôtres que je trouve, personnellement, mal organisés (ceux qui sont déjà allés au Louvre ne pourront que confirmer), et peu attractifs.

Nous avons également lu toutes l’histoire du jazz, de l’esclavage et de Louis Armstrong.

Une des trompettes de Louis Armstrong

Une des trompettes de Louis Armstrong

Et avant de quitter la ville, nous avons eu l’extrême privilège de visiter un « battleship ». Chose passionnante pour moi, je n’ai pas encore mis ce genre de visite sur les lieux ou je ne remettrai plus les pieds, mais je pense que cela ne sera tardé.

Heureusement Vianney adore autant que Théandre ses différents navires et je pense qu’il se passera sans souci de moi.

15-DSC08736

A défaut d’être impressionnée devant la taille des canons ou autres missiles, j’ai pris les photos.

11-DSC08720 12-DSC08724 13-DSC08726

Lors des vacances scolaires, ils accueillent des groupes de scouts alors quand j’ai vu les toilettes, ça m’ a quand même amusé d’imaginer tous ses mômes en train de faire la causette et autre chose.

La lunette rouge, c'est pour ceux qui ont une infection

La lunette rouge, c’est pour ceux qui ont une infection

Et il y avait, encore, un avion à voir dehors mais là, je n’ai même plus de photos car j’étais déjà rentrée dans la voiture. Juste le temps de voir dégringoler Théandre et j’étais au chaud.

16-DSC08746

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

One comment on “Bâton Rouge

  1. Reply michele Jan 15,2014 10 h 05 min

    J’ai l’impression que s’asseoir sur les toilettes n’est pas un choix mais bien une obligation.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Leave a Reply