De Martin à Elvis 4

3 et 4 janvier

Nous ne quittons pas Nashville sur une déception totale mais nous nous disons que cette ville a beau être connue, elle ne mérite peut être pas le détour. Avant même d’y arriver, nous sommes déjà plus enthousiasmés par Memphis.

En dépit du froid persistant et de l’absence de parking à proximité des « attractions », nous apprécions nettement mieux l’ambiance, plus calme peut être.

Il fait froid, très froid.

Il fait froid, très froid.

Nous commençons la journée par l’intervention des policiers dans notre motel. Intervention qui a bloqué Vianney et Théandre au petit déjeuner pendant que je faisais une grasse mat. Il était interdit de sortir tant que les policiers n’avaient pas délogés l’éventuel dangereux repris de justice évadé depuis la veille. J’ai tout raté mais le récit enthousiaste de notre fils décrivant avec passion le gilet pare balle (qu’il a pu toucher), les grosses voitures (qu’il a pu voir) et le policier (à qui il a pu serrer la main) n’a pas réussit à me faire regretter d’avoir prolonger ma nuit.

Notre premier arrêt est l’usine Gibson. Entreprise mondialement connue pour leur guitare acoustique ou électrique. A Memphis, en l’occurrence, il s’agit de guitare éléctrique.

21-DSC00414

Les photos étant totalement interdites à l’intérieur de l’usine, vous n’aurez que la photo de nos magnifiques billets et c’est bien dommage car la visite est géniale. C’est vrai que nous avons un plaisir de base à voir les processus de fabrication, les dés étaient donc pipés mais quand même.
Les guitares sont quasi fabriquées à la main. Certes, ils utilisent des scies électriques et des plieuses (le terme n’est peut être pas adéquat), mais chaque morceau de bois est guidé par les mains d’un seul homme (ou d’une seule femme). Ensuite, chaque guitare est peinte au pistolet à peinture par une personne. Cela veut dire que chaque guitare est unique. Elles peuvent être ressemblantes mais elles ne seront jamais identiques.

Seule chose qui nous a négativement étonnés, le système de contrôle en fin de chaine. Chaque guitare est contrôlée individuellement par une personne qui teste les sons et qui l’accorde. La seule question que nous nous posons est; comment contrôler le son d’une guitare d’une oreille tout en écoutant son IPod de l’autre?

Suivit alors un repas fort bon avec un dessert bien américain.

20-DSC00408

Nous sommes ensuite dirigés vers l’autre point connu de la ville, le motel Lorraine.

27-DSC00445

Si un jour vous y allez et que pour des obscures raisons de parking introuvable, vous vous y rendez à pied. Sachez que cet endroit est situé dans un des coins les plus miteux de la ville. Vous n’êtes pas perdu, vous êtes juste sur les traces du grand défenseur de la cause noire Martin Luther King. Ceux qui ont vu l’excellent film, Majordomes, reconnaitront peut être certains décors.

Le Motel Lorrain est l’endroit où le le Pasteur Martin Luther King a été assassiné un jour d’avril 1968.

Devant la fameuse chambre

Devant la fameuse chambre

A l'intérieur

A l’intérieur

Le pasteur a été assassiné à l’aube alors qu’il se trouvait sur son balcon. Le meurtrier était censé se trouver dans le bâtiment d’en face, aujourd’hui transformé en musée des droits civiques.

La salle de bain du tueur

La salle de bain du tueur

Le musée

Le musée

Le musée est vraiment extrêmement intéressant mais il est très, très long et pas du tout adapté aux enfants. Tout comme le musée de Dallas consacré au meurtre de Kennedy, nous pouvons y voir toutes les hypothèses liées à son meurtre. Car bien entendu, un meurtrier a été désigné, un homme a été jugé et un homme est mort en prison. Cependant, ce dernier à toujours plaidé son innocence et beaucoup de zones d’ombre persistent. Tout comme Kennedy, nous ne connaitrons jamais la vérité. (peut être aurons nous des indices en 2029 lorsqu’ils ouvriront les archives de l’enquête).

C’est l’occasion de comprendre le combat sans violence du pasteur face aux meurtres des noirs du KuKluxKlan. Je ne vais pas vous résumer l’histoire de cet homme noir et pacifiste, ce serait trop long et incomplet. Je vous laisse aller sur wikipedia.

La vue du tireur

La vue du tireur

Mais Martin n’est pas la seule star de Memphis, la plus grande, la plus connue, la plus mondiale est, roulement de tambours. Elvis Presley!

Visiter Memphis est l’occasion de visiter Graceland, la maison mythique du chanteur.

01-DSC00459

Autant le motel Lorraine avait des raisons d’être dans un coin mal famé, autant la présence de Graceland dans ce coin de banlieue de Memphis, nous a vraiment surpris. Nous n’avons jamais vu autant de sécurité sur les parkings de motel et les présences de vitres anti effractions devant les agents  d’accueils de ces mêmes motels, nous a poussés à passer la nuit plus loin.

Cela dit le parking de Graceland est très bien surveillé et l’accès y est contrôlé.

Graceland, c’est le nom de la maison d’Elvis Presley mais aussi de tout ce qui l’entoure sans oublier les différentes attractions que ses héritières ont réussi à rentabiliser. Vianney était horrifié devant tant de produits dérivés. Personnellement, j’aurais pu craquer devant le moule à gâteau à l’effigie d’Elvis.

La maison en elle même est beaucoup moins grande que nous l’imaginions mais aussi kitch que nous nous y attendions.

L'extérieur

L’extérieur

04-DSC00468

La chambre des parents d'Elvis

La chambre des parents d’Elvis

L'accès interdit à la chambre d'Elvis et de sa fille

L’accès interdit à la chambre d’Elvis et de sa fille

Une photo dans un des multiples miroirs qui décorent la maison

Une photo dans un des multiples miroirs qui décorent la maison

La salle télé avec ces multiples écrans (rare à l'époque)

La salle télé avec ces multiples écrans (rare à l’époque)

Les tentures, comble du kitch

Les tentures, comble du kitch

Le salon, à vous de juger

Le salon, à vous de juger

La visite se fait à l’aide d’audio guide dont même Théandre peut bénéficier. C’est pratique car ça évite permet de faire circuler les visiteurs sans qu’ils s’attardent inutilement. Car oui, pour une fois, il y du monde, beaucoup de monde. Je pense que quelque soit la période de l’année, Elvis attire toujours autant de touristes.

Autour de la maison, il y a également le terrain avec ses chevaux, ses annexes et sa piscine qui n’est pas en forme de guitare comme je me l’étais toujours imaginé.

13-DSC00499 17-DSC00514

Mais surtout, il y a les tombes de la famille Presley. Celle de sa mère, celle d’Elvis, celle de son père, celle de la grand-mère (qui a enterré tout le monde) et la moins connue, celle son frère jumeau.

19-DSC00523

Frère jumeau? Quoi? Elvis avait un frère jumeau? Ce fut à peu près notre réaction lorsque l’on apprit son existence à travers nos écouteurs. Nous devions en savoir plus. Sa tombe n’indiquant pas de date de mort, nous ne fumes pas vraiment aidés.

Ce ne fut qu’à la fin de la visite, après une longue discussion sur la traduction exacte que nous sûmes la vérité. Le frère jumeau d’Elvis est mort né. Elvis est bien fils unique.

Sortit de la maison. Nous avons visité tous les suppléments.
Les avions (pour faire plaisir à Théandre).

22-DSC00531 23-DSC00533 24-DSC00536 25-DSC00538

La collection de voitures

26-DSC00541 27-DSC00544

Elvis aussi aimait bien le rose

Elvis aussi aimait bien le rose

Les magasins de souvenirs

21-DSC00530

14-DSC00503

La galerie de costumes

18-DSC00517

Le récit de sa vie

Des cassettes d'or, c'est marrant, non?

Des cassettes d’or, c’est marrant, non?

Elvis était un homme généreux dont ses chèques prouvent qu'il aidait souvent ceux qui lui demandait

Elvis était un homme généreux dont ses chèques prouvent qu’il aidait souvent ceux qui lui demandait

Puis nous avons craqué, nous n’avons pas visité l’expo Elvis à Hawaï, nous n’avons pas pris le tour VIP pour voir je ne sais quel film et nous n’avons pas non plus été voir l’expo dédié à sa fille. 3 ou 4h de visite pour un chanteur dont nous connaissons plus le nom que ses chansons, c’étaient suffisant.

Fan ou pas, il faut le faire; il faut juste savoir s’arrêter avant de saturer.

Lorsque nous avons fait le trajet, nous devions faire un choix entre Nashville et Memphis. Finalement, nous avons réussi à faire les deux villes, nous n’avons donc pas du faire de choix.
Cependant, si nous avions du, vous aurez facilement compris que Memphis en vaut largement plus la peine (à part si vous voulez d’aussi belles santiags que nous).

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

4 thoughts on “De Martin à Elvis

  1. Reply Nonore Fév 22,2014 15 h 28 min

    Je crois qu’une machine à plier s’appelle une cintreuse.
    J’aurais bien manger un quatre quarts en forme d’Elvis.
    Elvis avait un peu un goût de chiotte.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
    • Reply aude Mar 3,2014 0 h 49 min

      Je te trouverai le moule pour ton anniv, compte sur moi. Pour la cintreuse, tu as raison et pour le goût… je ne veux pas blesser un quelconque fan.

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 0 (from 0 votes)
  2. Reply Michèle Fév 25,2014 10 h 55 min

    C’était votre salle de bain ou celle de Luther King? Contente d’apprendre que le frère jumeau d’Elvis ne lui a pas fait d’ombre.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Leave a Reply