Hot Water Beach 1

 

17 mars

DSC08616

Voilà la vue que nous avions ce matin. Autant vous dire que cette image de Normandie ne nous rendait pas nostalgique de l’Europe mais plutôt à cours d’idée pour passer la journée.

La Nouvelle-Zélande est vraiment un pays extrêmement agréable, cela est surement du à la nature qui nous entoure même au cœur des villes. Ce pays est LE pays des sports extrêmes et des activités extérieures, mais quand il pleut, il n’y a malheureusement plus grand chose.

Après avoir trainé aussi longtemps que nous pouvions en camping en espérant que nous pourrions éviter de ranger notre tente sous la pluie, nous avons affronté le froid pour tenter de trouver un restaurant.

Nous aurions pu reprendre la route pour la suite de nos aventures mais je voulais absolument aller lors de la marée basse à la Hot Water Beach. En fin d’article, vous comprendrez pourquoi je voulais tellement y aller.

En attendant, il fallait bien nous occuper.

 

Voilà, comment nous nous avons 50 km sur une route en lacet pour pouvoir manger des moules!

DSC08618

 

Une fois les 50 km retour faits, nous avions réussi à entamer l’après-midi.

on ralentit

on ralentit

 

on tourne

on tourne

 

on retourne

on retourne

 

En manque d’inspiration, nous avons suivi les conseils de notre fils et avons entamé une sieste dans la voiture, une bonne sieste, je dois dire.

 

Ce n'est pas de la buée sur les vitres mais notre visibilité due au mauvais temps

Ce n’est pas de la buée sur les vitres mais notre visibilité due au mauvais temps

 

Malgré nos espoirs, le soleil n’est jamais apparu et nous avons évité l’orage au profit de petite gouttes sournoises car gelées. Malgré tout, nous avons affronté cette météo pour découvrir la Hot Water Beach.

Théandre n'était au début pas très conciliant

Théandre n’était au début pas très conciliant

Une petite partie (toute petite partie) de cette plage à la spécificité d’être située au dessus d’une poche de magma. Cette poche très chaude et très près de la surface offre la possibilité de se creuser « un bain d’eau chaude naturelle ».

DSC08628

En réalité, l’eau n’est pas chaude mais brulante. Selon l’endroit où vous creusez vous devez remettre du sable au risque d’avoir de grave brulure. C’est très impressionnant.

Théandre redoutant le froid, ne voulait pas essayer, puis finalement il n’a plus voulu sortir.

 

DSC08634

 

Le problème c'est que si vous n'étes pas dans l'eau, et bien il fait froid

Le problème c’est que si vous n’étes pas dans l’eau, et bien il fait froid

La contre partie comme vous voyez sur les photos c’est qu’il y a beaucoup de monde et que vous ne pouvez jamais rester complètement détendu dans votre « baignoire » car vous devez sans cesse creuser pour que le trou ne se rebouche pas.

L’expérience est quand même unique et nous avons beaucoup apprécié. Par contre, j’avoue que si nous n’avions pas du courir avant et après pour y aller afin d’éviter de terminer en glaçons, nous aurions encore plus appréciés.

Perdu au milieu des couvertures,  notre petit chou voulait se réchauffer

Perdu au milieu des couvertures, notre petit chou voulait se réchauffer

Trois chocolats chaud plus tard, notre dernier arrêt fut pour une petite mine à ciel ouvert.

DSC08649

Ce qui est sur, c’est que soir nous ne dormirons pas sous la tente. Tout comme avec le van, la pluie et la tente ne font pas bon ménage.

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

One comment on “Hot Water Beach

  1. Reply michele Mar 30,2013 15 h 05 min

    Qu’est-ce que ça à l’air bon et chaud votre piscine, Théandre ressemble à un petit tétard dans sa mare. Bisous

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Leave a Reply