Perito Moreno, et crak ! 3

Nous avons vus plusieurs glaciers, en Nouvelle-Zélande les glaciers Fox et Franz Joseph dans l’ile du Sud, mais nous pensions que c’était top. C’est vrai que c’était beau mais loin des beautés d’Argentine.

Le Glacier Perito Moreno dans le parc national des glaciers en Argentine fait partie des 48 glaciers du champ de glace de Patagonie sud, terre de glaces perpétuelles dans le sud Chili/Argentin. Il a la particularité d’avancer de 2 mètres par jour, soit 700 mètres par an. Il avance tellement qu’à intervalle non réguliers, entre un an et 10 ans, il vient buter contre la péninsule de magellan et créer une digue naturelle pour un bras lac Argentino, causant une montée de eaux jusqu’à 30 Mètres de ce bras. Il s’en suit que ces eaux creusent le bout de glacier bloqué, le tout finissant par s’effondrer.

08-DSC09246

 

Le Glacier fait grosso modo 5 Km de large sur le front avant, 30 Km de longueur et 70 mètres émergés pour 150 Mètres immergés sur le front !

En plus des crack crick crock et autre sons de rupture en tout genre, nous voyons des morceaux de glacier se détacher dans un fracas énorme, et restons statiques, fixant un point fixe tout en nous disant que c’est ici que ça va tomber, bien évidement c’est de l’autre coté que ça tombe.

C’est un truc de ouf.

10-DSC09322

Nous rentrons sur El Calafate, et commençons à nous poser  la question suivante, que faire jusqu’à trois heures du matin, heure de notre bus pour Ushuaïa ? Il est 17h, direction le Globo rojo, jardin d’enfants dans lequel il y a une « Fiesta » de 17 a 19h. A peine arrivé, nous comprenons l’ambiance et Théandre est vite déguisé en Dragon Ball puis en Girafe. Il connaissait mieux l’un que l’autre mais a fait l’effort de la pose. Nous le laissons vaquer à ses occupations et en profitons pour gérer l’intendance, dépose des bagages à la conciergerie du terminal de bus, puis, bah pas grand chose. Nous retournons nous émouvoir des prouesses en espagnol et notre fils. Il a fait de grands progrès en espagnol, commençant par « Como te llamas ? » avec un accent parfait, où encore les hola ! et les gracias.

12-DSC09409

 

 

13-DSC09416

Nous nous dirigeons vers le dîner et enfin la gare routière où Théandre fini par s’écrouler après sa journée bien remplie. Notre choix, aura donc été, d’attendre patiemment au terminal, avec une petite ronflette par moment . Le bus est la, en route pour la fin du monde.

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

3 thoughts on “Perito Moreno, et crak !

  1. Reply Danièle Juin 18,2013 4 h 44 min

    … « la route pour la fin du monde »… ou pour le commencement d’une grande histoire d’amour pour l’Argentine?!
    Ushuaia-la-merveilleuse!
    🙂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  2. Reply michele Juin 18,2013 13 h 01 min

    Explication épatante des glaciers. Et en route pour la terre de feu où vous attendent d’autres merveilles. N’oubliez pas d’aller écouter du bandonéon, il y avait une chanson que j’aimais beaucoup, c’était qque chose comme « la meia noche » c’était à pleurer de douceur et de tristesse, c’est un sentiment que les Argentins mettent à toutes les sauces, mais eux ils appellent ces chansons des chansons nostalgiques.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  3. Reply Ronald Juin 19,2013 10 h 05 min

    Usuahaia Nicolas Hulot , les glaciers Argentins n’ont rien a envié a leur cousins de Nouvelle Zélande!! Je trouve supr que Théandre se lance dans l’espagnol. Vraiment vous avez l’hiver avec vous depuis le départ, la pluie pu le froid. Revenez vite dur des latitude plus douce. Avant goût du Brésil les déguisements de Théandre! Il est un vrai trooper. Bisous. Anna

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Leave a Reply