Le petit cube 1

5 juillet

Fray bentos est une petite ville, presque morte, d’Uruguay dont personne n’a entendu parler. En tous cas personne de notre époque car elle avait l’air d’être bien connue au siècle dernier.

Pour s’y rendre de Colonia, il faut bien prévoir 2h30. La route est cependant assez agréable car nous rentrons dans les terres d’Uruguay alors que la plupart des touristes se contentent de faire la côte (qui vaut largement le coup). Cela permet de voir les oppositions frappantes entre la ville et la campagne.

Des chevaux comme moyen de locomotion

Des chevaux comme moyen de locomotion

de vieilles voitures

de vieilles voitures

En route, nous nous sommes arrêtés dans une petite ville qui ne payait pas de mine afin de nous rassasier. Ce fut notre meilleure surprise d’Uruguay, un vrai chivito. Nous ne comprenions pas ce que c’était mais nous avons fait confiance à la cuisinière et nous avons eu raison.

Théandre qui regarde la préparation

Théandre qui regarde la préparation

Un cihvito, c’est un sandwich avec le maximum de choses dedans: un vrai morceau de viande, du lard, du fromage, des petits poids, du maïs, de la mayonnaise, de la salade, des tomates, du ketchup, des œufs durs, des cornichons et plein d’autres choses que j’ai oublié. Nous n’avons vu que plus tard que le Lonely Planet le considérait comme une bombe à cholesterol; Peut être mais tellement bon!

Par contre, Théandre ne s’y est pas risqué.

08-DSC03751

 

Pour revenir à Frey Bentos, vous vous demandez pourquoi connue pour quoi? Connue car c’est dans cette petite ville d’Urugay qu’était fabriqué le fameux bouillon cube de Liebig et plus tard le bouillon OXO.

Construite en 1866, l’usine a fermée définitivement en 1979. La vraie histoire des bouillons de cube, l’histoire avec plein de noms et de propriétaires est trop longue pour que je vous la raconte mais voici le meilleur résumé que j’ai pu faire (si vous voulez un article plus long, j’ai trouvé celui ci que je trouve pas mal http://augrsdesjours.blogspot.ca/2013/03/oxo-et-le-corned-beef-fray-bentos.html)
M. Liebig, un ingénieur allemand a été le premier à inventer le bouillon de cube à base de viande et dans le but de servie de complément nutrionnel au plus grand nombre.
Liebig

Liebig

 

Il se dit que le meilleur endroit pour construire une usine digne ce nom serait un pays d’Amérique du sud. Ce continent était idéal (l’Australie était pas mal non plus) car les vaches étaient très nombreuses et seul le cuir était utilisé. Il n’avait pas les moyens de conserver la viande et préférait la jeter.

Finalement, des investisseurs anglais et belge décidèrent que Fray Bentos en Uruguay serait le meilleur endroit car il y avait une concession à vendre et aussi parce que la proximité du port permettait de circuler facilement avec l’Europe. C’est d’ailleurs cette compagnie qui sera la première au monde à concevoir un bateau frigorifique.

Le port, qui n'est plus ce qu'il était

Le port, qui n’est plus ce qu’il était

 

L’usine grandi tellement vite qu’ils firent venir des ouvriers de tous les pays, il y eut jusqu’à plus de 25 personnes sur le site. Des maisons pour les employés furent construits ainsi qu’une école pour les enfants, un hôpital, un golf (pour les anglais), un centre d’activité. Tous ceux qui travaillaient là devaient se considérer comme heureux.

La visite de l’usine de bouillon de cube consiste surtout à visiter un abattoir et à s’imaginer comment cela était avant.

Des machines énormes

Des machines énormes

 

L’électricité n’était pas encore arrivé en Uruguay lorsque l’usine a été crée, tout marchait donc au charbon et pour frigorifier un bâtiment entier, il en fallait du charbon! C’est d’ailleurs pour ça que Fray Bentos est connu, leur cheminée de plus de 43 m!

13-DSC03782

 

Nous avons également eu confirmation que chaque partie de la vache était utilisée (ce qui n’était pas le cas avant): les sabots pour la colle, les poils pour les pinceaux, les os pour les premières farines animales.

La chambre froide avec les crochets pour les bêtes

La chambre froide avec les crochets pour les bêtes

Une fois que toutes les paries utilisables facilement étaient récupérées, tout était mis dans une sorte de gros bouillon avec une quantité précise d’eau et de viande de première qualité.

Une plaque électrique géante

Une plaque électrique géante

 

Puis la viande non dissoute était récupéré puis presser. Ainsi, le jus de la viande était récupéré pour le bouillon et la viande utilisé pour faire le corned beef.

la presse

la presse

 

L’entreprise eut son heure de gloire pendant la guerre en fournissant les rations des militaires. Plus tard, ils lancèrent Oxo, moins cher que le bouillon Liebig.

Entre temps, Maggi et Knorr avaient lancés des produits concurrents. Finalement, ils ne survirent pas à l’après guerre et l’entreprise ferma pour devenir el Museo de la Revolucion Industrial.

15-DSC03791-001

Pas super entretenu

Pas super entretenu

 

Notez tout de même que Fray Bentos fut la première ville d’Uruguay à avoir l’électricité!

 

Après cette petite visite culturelle que Vianney et moi avons fort apprécié (je dis ça car pour Aude L. ayant travaillé dans un abattoir en boulot étudiant, cela avait un air de déjà vu), nous avons pris directement la route pour Montevideo.

Toujours avec les mêmes CD.

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

One comment on “Le petit cube

  1. Reply Michele Sweerts Août 4,2013 15 h 51 min

    Merci pour ce fascinant petit tour d’histoire.

    Dorenavant, je traiterai les petits cubes d’oxo, avec lesquels je cuisine, avec le plus grand respect, meme si ils ne viennent plus de Frey Bentos.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Leave a Reply