L’hospitalisation 3

L’hospitalisation a duré jusqu’au 16 novembre.

Pourquoi l’ont il gardé aussi longtemps, nous ne savons pas trop car deux jours après cela commençait déjà à dégonfler. Je pense qu’à la vue de notre statut de touriste, ils ont préféré être prévoyant.

Le Siloams Hospital est le nom de l’hopital où notre cher fils a séjourné et je dois dire qu’il est épatant. En réponse au commentaire de Danièle, je dirais presque comme notre hôtel mais il devait partager sa chambre.

L’hôtel à moins d’un an et répond au standrad international. Je dois admettre que les hôpitaux français ne doivent pas répondre aux mêmes critères.

L’équipiment est génial, Théandre à eu le droit à un scanner dernier modèle, à des lits neufs, à des douches parfaites et aussi à de bons petits plats choisis à la carte (soyons honnête la carte n’était pas immense, mais ils avaient le choix entre 4 ou 5 plats qui étaient vraiment tous bons).

Tel un pacha, il est nourri devant Raiponce. (après je ne me demande pas pourquoi depuis que nous sommes sortis, il n’arrête pas de dire qu’il est malade pour retourner à l’^hôpital)

Ca a l’air bon, non?

 

Les infirmières sont parfois trop nombreuses et toujours très gentilles. Les docteurs sont passés matin et soir pour voir l’oeil de Théandre (là, je pense vraiment que c’est du à son statut de blanc) et dans le hall d’entrée vous pouvez trouver la boutique cadeau, le café-restaurant et même la banque. Bref, cet hoptial était fabuleux.

En plus, comme l’hôtel où nous étions correspond directement avec l’hôpital (j’ai trouvé cette idée complètement géniale, honnêtement j’ai été blufféé) nous pouvions alterner les gardes auprès de notre petit et nous reposer comme nous voulions.

Petite sieste

En fait, cette semaine d’hospitatlisation nous a permit de bien nous reposer, même lorsque nous passions la nuit avec Théandre, son lit était tellement grand que nous pouvions tous bien dormir en le partageant (moi plus que Vianney, je dois l’admettre).

Nous n »avions pas dormi dans des hôtels de ce style depuis longtemps mais là, comme l’assurance prenait tout en charge, nous en avons un peu profité.

Au revoir à sa voisine de chambre

 

Retrait de la perfusion avant le départ

Nous profitons encore un jour de la piscine de l’hôtel avec Théandre et après nous repartons vers d’autre île. Nous n’avons pas le temps de retourner au super hôtel que nous avons quitté précipitemment (réponse au commentaire de Danièle) car je veux absolument voir un parc national au Nord Est de l’île.

Plus que quelques jours avant la fin de notre visa (24 novembre) et donc notre départ pour Brunei puis l’Australie. Dans une semaine, nous aurons changé de continent.

Oups, j’ai fait mal à maman

Oui, mon bobo n’est toujours pas cicatrisé!

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

3 thoughts on “L’hospitalisation

  1. Reply Danièle Nov 19,2012 10 h 27 min

    Je fais tellement de commentaires? Ouch!
    Avec ton bobo mal guéri ma petite Aude tu devras essayer l’hôpital au Brunei pour comparer?
    C’est vrai que ça a l’air vachement bon ce que ce petit bonhomme recevait, et si joliment présenté.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  2. Reply Gia Nov 19,2012 16 h 25 min

    ouf ouf ouf!! Je suis contente de voir que le petit va mieux! Et je comprends tout à fait pour quoi Theandre voulait retourner a l’hôpital, ça à l’aire incroyable! Le grand luxe!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Leave a Reply