Les beautés innatendues 3

29-30 mars

Nous avons passé la nuit aux alentours d’Hokitika, petit ville sans grand intérêt mais avec un camping sympa. Maintenant que nous avons appris à bien nous couvrir, nous n’avons pratiquement plus froid. –

 

Le temps est (je m’abstiendrais de dire bien entendu) couvert. Nous n’arrivons à semer la pluie qu’une journée, après elle nous rattrape.

Aujourd’hui, nous nous dirigeons vers le sud et le fameux glacier de Frantz Joseph. Lorsque je dis fameux, c’est surtout pour ceux les néo-zélandais car je ne pense pas que beaucoup d’entre vous le connaisse.

Sur la route nous nous arrêtons à certains endroits prestigieux dont nous ne repartons qu’énormément déçus mais nous découvrons également des beautés insoupçonnées.

Notre chez lonely planet suggère rapidement en bas d’une page les gorges d’Hokikita. Malgré la route sinueuse, motivés par un rayon de soleil,  nous décidons de nous y rendre.

Comme souvent, le chef d’œuvre n’est accessible qu’à pied. Mais lorsque nous le voyons, nous ne pouvons qu’approuver.

Vraiment splendide!

Vraiment splendide!

 

La marche est un peut être un peu longue pour notre petit garçon, mais le petit pont et les pierres à escalader à la fin aident à la rendre plus attrayante.

DSC00820

 

 

DSC00835

Nous avons du nous dégourdir les jambes pendant à peine une heure. Cela a suffit à madame la pluie pour se mettre définitivement à notre hauteur.

Juste après dans la voiture.

Juste après dans la voiture.

 

Notre motivation pour les visites dépendant de la météo, nous roulons directement vers le Franz Joseph Glacier sans nous arrêter. Alors que nous arrivions tôt et espérions le voir le jour même. Voilà ce que nous en voyons réellement à notre arrivée.

 

Faites travailler votre imagination, derrière ces nuages il y a des montagnes.

Faites travailler votre imagination, derrière ces nuages il y a des montagnes.

 

Las de supporter la pluie, nous décidons de nous rendre dans le musée local le West Coast Wildlife Centre qui accueille les kiwis (l’oiseau pour ceux qui se demandent) les plus rares au monde!

 

DSC00854

Lorsque vous venez à la bonne période (ce qui n’est pas notre cas) vous pouvez voir les bébés kiwis qui sortent de leur coquilles. Nous nous sommes contentés de vidéos. Les photos étaient encore interdites mais sachez que le kiwi est un des animaux qui pond le plus gros œuf au monde (un des plus gros, pas le plus gros) et que les scientifiques n’arrivent pas à comprendre comment un si petit oiseau peut pondre quelque chose d’aussi énorme sans rendre son dernier souffle.

 

La pluie ne s’était toujours pas calmée lorsque nous avons vu « Sources d’eau chaude ». Voilà ce dont nous avions vraiment besoin: de bons bains chaud.

 

Sans les brassards! (c'est pas pour autant que nous pouvons dire qu'il sait nager)

Sans les brassards! (ce n’est pas pour autant que nous pouvons dire qu’il sait nager)

Bien séchés et réchauffés, nous avons délaissé le camping le soir au profit d’une super auberge de jeunesse avec soupe et feux de cheminée à volonté.

Le lendemain, le soleil s’est un peu levé et nous faisons vite afin de voir le fameux glacier.

Pas exceptionnel mais plus visible quand même.

Pas exceptionnel mais plus visible quand même.

Vianney était tout excité de voir le glacier. Avant de le voir, je n’avais jamais pensé que je n’avais jamais touché de glacier de ma vie. Je n’avais jamais réfléchi non plus à ce qu’un glacier représente en taille ou même en poids. Face à une telle impatience, Théandre et moi ne pouvions pas trainer. Sans nous douter de ce qui nous attendait, couverts et recouverts de nombreuses couches de vêtements, nous avons commencé la « petite » marche vers le glacier.

Lui manquait un peu de motivation

Lui manquait un peu de motivation

 

Là, ça allait déjà un peu mieux.

Là, ça allait déjà un peu mieux.

 

Nous ne sommes pas encore en hiver, cela veut dire que le glacier n’est pas descendu jusqu’à son maximum. Il faut donc marcher pour voir les premières neiges et glaces. La marche se passe à travers des cailloux et dans un décor désolant qui font penser aux films catastrophes.

DSC00918

Plein de pancakes cailloux

Plein de pancakes cailloux

Cette promenade de santé fait en réalité 2km allé et 2 km retour (logique) et à la fin, que croyez vous que l’on peut voir?

DSC00884

Vous avez deviné! A peu près rien de plus que ce l’on voyait de très, très loin. Une barrière de sécurité empêche d’aller plus loin. Vous restez à au moins 1km de la glace qu’aux grands désespoirs de Vianney, nous ne pouvons pas toucher.

Une photo de famille quand même.

Une photo de famille quand même.

La bonne surprise de ce trek est que Théandre a presque tout marché et que cela ne nous aura pris que 2h!

DSC00960

Après s’être tellement dépensé, le petit n’a pas tenu 5 minutes dans la voiture avant de tomber dans un sommeil réparateur.

De son côté Vianney a enchainé avec une randonnée de 1h30 pour voir le lac Matheson dans lequel est censé se refléter parfaitement le Mont Cook (une autre montagne, avec un glacier aussi, le plus haut de Nouvelle-Zélande). Il suffit qu’il y est un peu de vent ou pas assez de soleil pour que l’effet miroir tombe à l’eau.

DSC00969

Ce fut le cas pour Vianney. Il a quand même réussi à faire une autre photo pas mal réussi avec un reflet.

Le petit réveillé et le goûté avalé, nous prenons la route vers Wanaka mais sur la route une dernière surprise nous attend.

DSC00981

Ces couleurs sont tout à fait hallucinantes et, encore une fois, je persiste et signe sur le fait que certains endroits sont délaissés par une simple mauvaise orientation du tourisme. Si je dois choisir entre voir le glacier ou ce lac, je n’hésiterai pas longtemps et pourtant je suppose que personne n’y jette même un œil à ce petit point d’eau.

La pluie finit par nous rattraper, nous errons longtemps avant de trouver un camping. Il est tard mais l’endroit est au milieu des montagnes. En plus, demain c’est Pâques alors les cloches nous trouveront plus facilement qu’en pleine ville.

Par contre la cuisine est adaptée aux gens de toutes, toutes petites tailles.

Par contre la cuisine est adaptée aux gens de toutes, toutes petites tailles.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

3 thoughts on “Les beautés innatendues

  1. Reply Alexandra Avr 12,2013 13 h 31 min

    cuisinière a la haute de théandre plus tot non?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  2. Reply Daniele Avr 14,2013 8 h 33 min

    Il faudra emmener Vianney a la mer de glace en France…il pourra courir sur la glace si il y parvient! Il pourra aussi attendre de voir les glaciers en Argentine.
    Votre petit Theandre, il pourra bientot courir le marathon avec toutes les marches forcées que vous lui faites subir. Bon c’est vrai que les épaules de Vianney se seront aussi renforcées avec son petit homme.
    Keep warm,
    XXXXXX

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  3. Pingback: Perito Moreno, et crak ! ← Autour du bocal

Leave a Reply