I’am a poor lonesome Cowboy 🎵- part 2 6

Après une nuit fraîche à 2700m et un bon petit déjeuner avec une salade de pommes de terres, betteraves et oignons (Miam), nous nous remettons en selle. Objectif l’ascension de la passe à plus de 3300m pour accéder au Lac. Les chevaux sont de bons grimpeurs, et mon Pédro grimpe comme jaja 🎵.

Je lui chante des chansons pour le motiver à avancer, et ça marche ! Au moment où nous atteignons le col, nous voyons de l’autre coté le lac Song-Köl, un magnifique panorama une fois de plus. Après une courte pause, nous commençons la descente en direction du lac et notre camp du midi, pour le déjeuner.

Mon petit Pédro et Kalachnikov

Bilan des ces 1,5 jours de cheval: Mal au dos et mal aux fesses, certains plus que d’autres. Il doit nous manquer certains muscles, qui apparaissent au fur et à mesure.

Apres le déjeuner et une petite sieste, nous repartons pour notre camp de nuit plus loin sur le lac. Le décor est magnifique, l’eau du lac est limpide et un vent de tout les diables nous fouette le visage. Nous galopons allègrement, Mélusine et Théandre ne veulent que ça. Tcha, Tcha crient-ils pour fair accélérer leur montures. Nous arrivons en hurlant et galopant sur le dernier camp, à en faire sortir deux autres touristes de leur yourte ! Il s’agit de deux autres Français, relativement surpris de nous voir arriver si bruyamment. Il réalisent vite qu’ils vont devoir partager leur yourte avec nous et le couple de Suisses. Malgré tout ça, le courant passe bien et faisons même des petits jeux à huit dans la yourte, suivi de concours de ricochets sur le lac.

Ce soir, c’est presque la pleine lune, et le spectacle qu’elle donne lorsqu’elle se lève sur le lac est tout simplement époustouflant. Comme la veille, nous prenons un bon repas et allons vite nous coucher, monter à cheval est éprouvant, et les douleurs ne font que s’accentuer. Nous appréhendons les 6 heures de cheval pour rentrer.

Décollage vers 8h30 après un bon petit déjeuner, avec le traditionnel porridge. Démarrage tranquille, mais nous réalisons que la descente après le col sera compliquée et vraiment pentue. Il faut faire bien attention et bien manier sa monture, les uns derrière les autres. C’est éprouvant ! Mélusine sera d’abord prise par le guide sur son cheval, elle n’est pas assez autoritaire avec son Kalachnikov. Ensuite Théandre et Aude mettent pied à terre, ils préfèrent descendre à pied. Ensuite, c’est mon Pédro qui n’en fera qu’a sa tête et qui ne voudra que monter au lieu de descendre !

Le retour était éprouvant malgré les paysages magnifiques. Le chevaux ne sont pas pressés de rentrer et nous avons du mal à les faire avancer. Nous arrivons tant bien que mal à la guest house où nous avons tous rendez-vous pour le déjeuner.

Bilan de cette excursion, les fesses en sang pour Aude, mal au dos pour Théandre et moi, et de belles rougeurs pour sur les fesses pour Mélusine! Si c’était à refaire, nous le referions sans hésiter ! Cela vaut vraiment le détour et les petits tracas ne compte pas au final. Ce calme dans la montagne, cette sensation de bien-être. Oui, sans hésiter.

6 thoughts on “I’am a poor lonesome Cowboy 🎵- part 2

  1. Reply Melanie Sep 20,2022 10 h 32 min

    Je suis vos aventures de pres!
    J’adore!
    Merci

  2. Reply Nonore Sep 21,2022 3 h 38 min

    C’est vraiment superbe, ça a l’air apaisant (sauf pour les fesses).
    As-tu chanté « mon merle a perdu une plume » à Pedro ?

  3. Reply michele.questiaux@gmail.com Oct 2,2022 14 h 03 min

    Le plus brave c’était quand même Pedro, il faisait une bonne équipe avec son cavalier et sa voix enchanteresse.

Leave a Reply